L’appropriation subjective et sociale de l’espace urbain par des étudiants en mobilité

Présenté par Laura Sofía MARTINEZ AGUDELO

La découverte d’un espace de vie et la compréhension de diverses perspectives pour s’approprier la ville, dans le cadre d’une mobilité internationale, nous met face au besoin d’explorer de nouveaux chemins pour l’évoquer et la narrer. Cette recherche, inscrite dans la continuité d’une première étude[1] sur la mise en mots de l’espace urbain bisontin, et les relations entre le sujet (étudiant étranger) et la ville (Besançon), approfondit sur l’évocation de ce même espace à partir de l’expérience de mobilité des étudiants japonais ayant fait un séjour d’études à Besançon. La mise en place des entretiens réflexifs, en incluant des exercices pour l’activation de souvenirs, tels que la description des kanjis[2] et la photo-elicitation, devient une entrée méthodologique afin de retrouver des représentations de la ville et du sujet mobile. Tout cela en reconnaissant que la force émotive du langage, et des images, peut nous offrir une meilleure compréhension de l’appropriation intime et collective de l’espace urbain, un espace d’existence et d’expérience, construit par des sensibilités multiples, révélant de manières alternes de penser le monde et de vivre en société.

Mots clés : espace urbain, mémoire de la ville, kanji et photo-elicitation, sujet mobile.

[1] Mémoire M1 : Les traces d’une ville : mise en mots et images de l’espace urbain bisontin par des étudiants étrangers (2017).

[2] L’un de trois systèmes d’écriture japonaise provenant des idéogrammes chinois. Les kanjis en japonais sont utilisés pour exprimer des concepts, des mots. Exemple : Le kanji 明, prononcé akarui, signifie « clarté » et vient de la combinaison des kanjiS 日 (soleil) et 月 (lune).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.