Annabel Richeton

Annabel Richeton est étudiante en première année de master Sciences du langage, parcours Analyse du discours, à l’Université Bourgogne Franche-Comté.

Après une licence de philosophie obtenue en 2008, un master MEEF en 2011 et trois années de vacations dans l’enseignement du premier degré (classes spécialisées), du français et de l’anglais (CFA), son intérêt s’est porté sur les sciences de l’information et de la communication. Après une première année en SIC, elle choisit de poursuivre en deuxième année de sciences du langage, les disciplines consacrées à ce domaine l’ayant fortement intéressée.

A l’issue de cette 2ème année de licence, elle effectue une vacation, coordonnée par Virginie Lethier, pour la mise en forme aux normes TEI d’articles du journal Le Petit Comtois. En troisième année de licence, elle effectue un stage au sein du laboratoire ELLIADD avec Marion Bendinelli. Cette expérience autour du discours politique a motivé son choix de sujet de recherche en master.

Sous la direction de Virginie Lethier, elle travaille cette année sur le discours institutionnel, et plus particulièrement sur la place prise par le locuteur dans un type de discours très normé. Pour cela, elle a choisi de porter son attention sur le discours de l’actuel ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, et de ses trois locuteurs principaux. Dans le cadre d’un échange intitulé Regards croisés en Sciences du langage ( coopérartion entre l’UFC de Besançon et l’université  de Bar-Ilan), elle a présenté  en mars 2018 ses travaux de recherche lors d’une communication intitulée :  » En-deçà de l’homogénéité du discours institutionnel : à la recherche de l’empreinte discursive des hauts fonctionnaires ».

En parallèle du second semestre de master 1, elle effectue un stage pour le laboratoire de ThéMA, laboratoire de géographie au sein de l’Université Bourgogne Franche Comté. Dans ce cadre, elle travaille à la transcription et à l’analyse de débats, conférences et tables rondes données au Club 44 de la Chaux-de-fonds (Suisse) sur la thématique de l’Arc transjurassien.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.