Analyse des stratégies discursives employées par les représentants de la Bolivie et du Chili durant les plaidoiries effectuées à la Cour internationale de justice concernant l’affaire : « Obligation de négocier un accès à l’océan Pacifique »

Présenté par Eddy Manuel COTA FELIPE

Cette recherche est une première approche générale de l’analyse des stratégies discursives employées par les locuteurs qui ont pris la parole lors des plaidoiries à la Cour internationale de justice (CIJ), en mai 2015. Suite à la demande de la Bolivie à la CIJ de se prononcer en faveur d’une « obligation de négocier un accès à l’océan Pacifique » avec le Chili, ce dernier a toutefois contesté la compétence de la CIJ sur ce type d’affaire. Ce travail vise à analyser les stratégies générales à travers l’observation des connecteurs logiques. Cette recherche classe les types d’arguments de deux locuteurs en empruntant aux propositions de Marianne Doury (2016). Pour la description de la signification du discours et sa situation de communication, ce travail s’appuie sur la sémantique du discours (Charaudeau) et il recourt à l’outil TXM.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.