La représentation des troubles psychologiques dans la poésie slam américaine

Présenté par Elvire MATHIS

Comment atteindre un nouveau public en faisant de la poésie ? C’est cette question que se pose Marc Smith, ouvrier à Chicago dans les années 1980. En guise de réponse, il crée le slam, une poésie violente valorisant la revendication de soi et la résistance face aux maux de la société. Parmi les auteurs qui le suivent dans sa démarche, certains choisissent de parler de leurs troubles psychologiques. Comment les auteurs de slam investissent-ils cette thématique ?

Afin de répondre à cette question, nous appuyons notre réflexion sur un corpus comportant des retranscriptions de vidéos mises en ligne sur YouTube par Button Poetry – un organisme américain promoteur du slam. Une fois encodées au format XML, ces retranscriptions sont exploitables par l’outil informatique, et plus particulièrement par le logiciel TXM.

Au croisement de la linguistique énonciative, de l’argumentation, de la psychologie, de la kinésique, mais aussi et surtout de l’analyse du discours (outillée et manuelle), il est proposé dans ce travail une approche de cet objet d’étude. De l’utilisation des pronoms au recours à la gestuelle en passant par le silence, ce travail explore les particularités d’un tel corpus afin de proposer de nouvelles pistes de recherche autour de la représentation des troubles psychologiques dans le slam américain.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.