¡ Ahorita no existe aquí ! La variation diatopique de l’espagnol vue par des youtubeur.se.s mexicain.e.s non-linguistes. Analyse discursive et sociolinguistique

Présenté par Nadège JUAN

Ce travail s’articule sur les productions épilinguistiques spontanées et il s’intitule : ¡ Ahorita no existe aquí ! La variation diatopique de l’espagnol vue par des youtubeur.se.s mexicain.e.s non-linguistes. Analyse discursive et sociolinguistique. Le corpus analysé se compose de sept vidéos d’une durée de 3 à 15 minutes extraites de la plateforme YouTube et réalisées par cinq vidéastes mexicain.e.s durant leur séjour en Espagne entre 2016 et 2017. Ils/elles y décrivent les différences constatées dans leur quotidien entre leur variante de l’espagnol et celle de la zone péninsulaire où ils/elles vivent.

Dans le cadre de l’analyse de discours et de la sociolinguistique, ce travail se propose d’étudier la dialectique entre le poids des normes et des contraintes qui pèsent sur ces discours d’une part, et l’approche personnelle et empirique de la langue que proposent les locuteur.rice.s d’autre part. Ce nouveau type de discours épilinguistique spontané naît en effet de déductions fondées sur l’observation des différences d’usages dans leur quotidien, et se réalise au sein d’un genre de vidéos diffusées sur un support contraignant. Les locuteur.rice.s y maintiennent une certaine distance vis-à-vis des discours normatifs et prescriptifs : ils/elles proposent une approche essentiellement descriptive, basée sur la primauté de l’usage, en lien avec des représentations particulières de la variation et des variantes de l’espagnol.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.